Staccato Fiore

Staccato Fiore. Notes détachées.

J’ai toujours aimé composé en musique, et la musique classique envoute mon âme et m’inspire intrasèquement dans ses moments de création en tête à tête avec moi même. Ludwig Van Beethoven disait, que dans la musique, on pouvait avoir accès directement à l’état d’esprit du compositeur à ce moment là. Pour moi, avec les fleurs c’est à peu près pareil. Je joue avec les couleurs, je contrains les fleurs, et certaine fois, je les malmène et j’observe la construction de mon bouquet pas à pas, je le regarde, je le projette, je le sublime, je me laisse guider par mon intuition et par mon coeur et parfois je le recommence. Mais bien souvent, je le savoure, je le lis, et je l’immortalise. Oui, dans un bouquet de fleurs, il y a une lecture, une logique, une structure, pour finir avec une harmonie et susciter le questionnement. Et puis il y a toutes ces émotions qui nous traversent, de l’excitation, de l’agitation, de la joie, de la mélancolie, de la surprise, de la chaleur, de l’apaisement et j’en passe. N’est-ce pas pareil pour la musique ? Mais le réel pouvoir de l’art en général n’est-il pas infini ? C’est ce qui le rend puissant et grandiose.

Staccato Fiore. Detached notes.

I have always loved composing in music, and classical music enchanted my soul and inspired me intrinsically in these moments of one-to-one creation with myself. Ludwig Van Beethoven said that in music, one could have direct access to the composer's state of mind at that time. For me, with flowers it's pretty much the same. I play with colours, I constrain the flowers, and sometimes I mistreat them and observe the construction of my bouquet step by step, I look at it, I project it, I sublimate it, I let myself be guided by my intuition and by my heart and sometimes I start it again. But quite often, I enjoy it, I read it, and I immortalize it. Yes, in a bouquet of flowers, there is a reading, a logic, a structure, to finish with harmony and to raise questions. And then there are all these emotions that go through us, excitement, agitation, joy, melancholy, surprise, warmth, soothing and so on. Isn't it the same for music? But isn't the real power of art in general infinite? That's what makes it powerful and magnificent.



BouquetsClaire Minuit